You are currently viewing Comment faire sa déclaration de revenus locatifs ?

Comment faire sa déclaration de revenus locatifs ?

  • Post published:février 3, 2022
  • Post category:Investir

Êtes-vous tenu de déclarer les revenus locatifs que vous avez perçus ? Découvrez comment déclarer ces revenus sans commettre d’erreur.

La déclaration : Les revenus locatifs

Tous les ménages doivent déclarer leurs revenus, quel qu’en soit le montant. Les revenus locatifs doivent être ajoutés aux autres revenus, comme les salaires, pour constituer votre revenu total, qui sera ensuite soumis à l’impôt sur le revenu.

Toutefois, il faut distinguer les revenus d’une location vide de ceux d’une location meublée.

En effet, les revenus d’une location vide sont soumis à l’impôt dans la catégorie des revenus fonciers, tandis que les revenus d’une location meublée sont soumis à l’impôt dans la catégorie des bénéfices industriels ou commerciaux (BIC).

A combien devez-vous indiquer vos revenus locatifs ?

Le loyer annuel que vous recevez de votre locataire doit être indiqué sur votre déclaration de revenus. En revanche, les charges ou taxes liées au logement ne doivent pas être incluses. Même si le contrat de bail indique que le locataire doit payer ces charges, cela est vrai.

Le montant du loyer que vous réclamez ne doit pas inclure les frais de copropriété ni les équipements loués avec les murs.

Si l’appartement est loué pour toute sa surface, vous devez indiquer le montant de la location annuelle. Il est obligatoire d’indiquer si l’appartement loué est meublé ou nu. Vous n’êtes pas obligé d’indiquer le loyer annuel si le bien est loué partiellement. Vous devez néanmoins l’indiquer.

Lire aussi :  Formulaire 2072 pour les SCI familiales : tout savoir

Louer un bien vide pour en tirer des revenus locatifs

La location d’un bien vide est soumise au régime des revenus fonciers. Vous pouvez choisir entre ces deux régimes :

Le régime du micro-foncier

Le régime micro-foncier sera appliqué aux revenus inférieurs à 15 000 euros. Ce régime vous oblige à ne déclarer que le loyer brut. Ce revenu est soumis à un abattement de 30%. Votre revenu est soumis à un impôt de 70%. Votre tranche marginale d’imposition déterminera l’impôt que vous devrez payer. Les dépenses supplémentaires ne seront pas déduites.

Régime réel

Ce régime vous est destiné si vos revenus dépassent 15 000 euros. Il vous permet de déduire la quasi-totalité de vos dépenses. Si elles sont supérieures à vos revenus locatifs, vous pouvez créer un Déficit Foncier. Celui-ci sera imputé dans la limite de 10700 euros sur votre revenu global.

Il faut en être conscient :

Vous devez faire attention si vous louez un logement vide et un logement meublé. Vous devrez différencier les loyers en revenus fonciers et en bénéfices industriels et commerciaux pour les locations meublées.

Louer un bien meublé pour en tirer des revenus locatifs

Si le bien est loué meublé, vous serez soumis au régime des BIC. Vous avez la possibilité d’opter pour l’un ou l’autre de ces régimes :

Régime micro-Bic

Vos revenus sont soumis à un abattement de 50 % et ne doivent pas dépasser 70 000 euros.

Régime réel

Il vous permet de déduire toutes les charges et vous donne également la possibilité de créer un déficit foncier qui peut être déduit du revenu global.

Lire aussi :  Loi Pinel : comment déduire les intérêts d’emprunt ?

Si vous devez effectuer des réparations importantes dans votre location.

Choisissez le régime réel si vous avez effectué des réparations importantes sur le bien loué. Même si votre situation est microfoncier, microbic , nous vous recommandons d’opter pour le régime réel.

En effet, vous pourrez déduire vos travaux de vos revenus fonciers en optant pour le régime réel, qui est déductible. Cela vous permettra de créer un déficit tout en payant moins d’impôts. Cette déduction ne peut se faire qu’à hauteur de 10 700 euros de votre revenu global.

Ce qu’il faut savoir sur les revenus locatifs

  • La location d’un bien vide est soumise au régime des revenus fonciers. Vous serez soumis au régime des BIC si vous louez un appartement meublé.
  • Si vous louez un logement dans sa totalité (sur toute la surface), vous devez déclarer le loyer annuel.
  • Si vous avez effectué des travaux importants dans le logement loué, il est préférable de choisir le régime réel qui vous permet de déduire ces dépenses.