You are currently viewing Bulle immobilière : qu’est-ce que c’est ?

Bulle immobilière : qu’est-ce que c’est ?

Une bulle immobilière est une augmentation excessive et injustifiée de l’immobilier, généralement causée par la spéculation.

Bulle immobilière : définition

Dans une bulle, les prix sont gonflés ou augmentés sans raison logique. Son augmentation est essentiellement basée sur la spéculation et sur le désir des gens d’acheter des biens immobiliers pour les revendre ensuite à un meilleur prix, en profitant de cette hausse des prix.

Lorsque les prix de l’immobilier augmentent, de nombreux investisseurs souhaitent investir dans ce type d’actifs, ce qui fait grimper les prix en augmentant la demande.

Ensuite, pour satisfaire la demande des investisseurs, les banques, les sociétés immobilières et les entreprises de construction construisent de plus en plus d’actifs pour répondre à l’appétit du marché, formant ainsi une spirale spéculative qui ne cessera de croître.

Quand le prix d’un actif augmente, il devient très attrayant pour les investisseurs, qui sont nombreux à vouloir le posséder, ce qui entraîne une demande excessive et donc une hausse des prix.

Comment la bulle immobilière se développe-t-elle ?

Comme la demande de biens immobiliers augmente, l’offre augmentera en fonction de cette demande, qui continue de croître en raison de l’attrait de sa rentabilité. Tout le monde veut acheter un bien dans l’espoir et la conviction de le revendre à un meilleur prix.

Dans le feu de la spéculation, où les prix sont en constante augmentation, la décision ferme des investisseurs de participer à la “grande opportunité” les conduit à offrir plus d’argent pour un certain actif, parce qu’ils sont sûrs que le prix continuera à augmenter et qu’ils gagneront beaucoup.

Lire aussi :  Installation de compteur d'eau individuel pour un locataire : les démarches

Dans une bulle, l’offre d’actifs n’augmente pas en fonction des besoins réels de la société, mais pour satisfaire les attentes de l’investisseur. Ainsi, par exemple, on construit plus de biens que la société ne peut en consommer, et lorsque cela se produit, et que le marché le découvre, toute la structure spéculative s’effondre.

Supposons que dans une ville, il y ait un besoin de 1 000 logements. Quand il y a une bulle et pour satisfaire la soif d’investissement spéculatif, on construit 1 500 logements. Lorsque la situation en arrive là, tout s’inverse et, tout comme les prix qui ont augmenté en raison d’une demande excédentaire à l’époque, ils vont baisser en raison d’une offre excédentaire.

Les bulles économiques ne se produisent pas seulement dans l’immobilier, mais peuvent se produire dans n’importe quel autre actif, y compris les actions cotées en bourse.