You are currently viewing La modulation d’un prêt immobilier : augmenter ou baisser sa mensualité

La modulation d’un prêt immobilier : augmenter ou baisser sa mensualité

  • Post published:mars 13, 2022
  • Post category:Finances

En souscrivant un prêt, vous allez naturellement vous intéresser à la durée, au taux d’intérêt, aux mensualités mais plus rarement à la possibilité de demander une modularité du prêt. Pourtant, cette possibilité est essentielle.

Les raisons qui poussent à moduler ses mensualités de prêt immobilier

En effet, vous pouvez avoir une situation stable au moment de l’obtention du prêt immobilier, mais vous allez devoir rembourser parfois sur 25 à 30 ans. Votre situation peut s’améliorer ou se dégrader. Personne ne peut réellement prédire ce qui peut se passer sur un temps aussi long.

Il se peut que votre salaire augmente, que vous vous retrouviez au chômage, que vos frais changent ou que vous deveniez le seul à pouvoir rembourser ce prêt. Une multitude de facteurs peut influencer votre capacité à rembourser votre crédit immobilier.

La modularité du prêt consiste à pouvoir augmenter ou baisser ses mensualités de remboursement. Elle présente un réel avantage pour toute personne qui souhaite emprunter sur plusieurs décennies. Tous les établissements bancaires ne proposent pas systématiquement la modularité du prêt.

Généralement, ceux qui le proposent vont émettre des conditions. Il est important d’en parler avec son banquier avant de contracter un prêt immobilier auprès de lui.

Le principe de modulation du prêt immobilier

Evidemment, ce n’est pas parce que vous avez la possibilité de moduler votre prêt que vous avez le droit de le faire à n’importe quel moment à votre bon vouloir.

Lire aussi :  Convertir des Bitcoins en euros : comment faire ?

L’établissement bancaire peut émettre des conditions pour déclencher la modularité du prêt. Ainsi, la plupart du temps, il vous demandera un délai minimum de remboursement avant d’avoir la possibilité d’obtenir une modulation du prêt. Ce délai est supérieur à un an.

Une modulation plafonnée

Souvent, la banque plafonne le montant de la hausse ou de la baisse des mensualités. Elle va également s’assurer que le changement n’impacte pas la stabilité économique de l’emprunteur. L’objectif de la banque est d’éviter un surendettement et d’être certaine d’obtenir le remboursement du crédit immobilier.

Généralement, les mensualités peuvent augmenter ou baisser de 30% maximum. De même, il est quasiment impossible d’augmenter son crédit de plus de 2 ans. Evidemment, chaque banque a ses propres règles d’où l’importance de se renseigner auprès de l’établissement bancaire qui vous a accordé le crédit.

Obtenir un accord de modulation

Pour accorder la demande de modulation, la banque peut vous demander de lui fournir des documents qui justifient votre situation financière. Il peut s’agir d’une nouvelle fiche de paie ou d’un licenciement.

De plus, pour bénéficier d’une modulation de son prêt, il faut qu’une clause qui la prévoie soit insérée dans le contrat dès la signature.

Baisser ou augmenter sa mensualité de prêt immobilier ?

Vous pouvez demander une modulation de votre prêt à la hausse ou à la baisse pour modifier les échéances auprès de votre établissement bancaire.

La baisse de ses mensualités de prêt

Si vous demandez une baisse des mensualités, cela signifie que vos revenus ont diminué depuis la signature du prêt. Vous rencontrez des difficultés pour honorer vos mensualités de remboursement.

Cependant, si vous baissez vos mensualités, vous devez être conscient que la durée de votre prêt va s’allonger.

Lire aussi :  Affiliation en immobilier : comment monétiser son site web ?

La banque peut également demander des intérêts plus conséquents pour dédommager le “préjudice”. De plus, la baisse des mensualités doit rester une mesure temporaire le temps de retrouver une bonne santé financière.

Augmentation de ses mensualités

Si vous augmentez vos mensualités, la banque va raccourcir la durée du prêt. Cela s’applique aux personnes qui ont reçu une promotion, qui ont été augmentées ou qui ont tout simplement de meilleurs revenus.

Le coût final de votre crédit immobilier va diminuer également puisque la banque peut revoir ses intérêts à la baisse. Il est donc préférable de demander une modulation de son prêt plutôt que de faire un remboursement anticipé.

Coût et fréquence de la modulation de prêt immobilier

Bien sûr, la modulation d’un prêt va entraîner des changements. Votre coût final va être modifié par la banque. Dans le cas d’une hausse des mensualités, il sera revu à la baisse. Inversement, dans le cas d’une baisse des mensualités, le coût final augmentera.

En effet, si vous diminuez le montant de vos mensualités, la durée de votre prêt subit un allongement. Le taux d’intérêt et les cotisations servant à financer les assurances vont s’étendre dans le temps et suivre la même dynamique que votre modulation.

Combien de fois peut-on moduler son prêt immobilier ?

Pour savoir combien de fois vous pouvez demander une modulation de votre prêt, consultez votre contrat. Généralement, il fixe un chiffre à ne pas dépasser. L’emprunteur obtient alors la possibilité d’adapter ses mensualités à sa situation financière actuelle comme il le désire. Rappelons tout de même que vous ne pouvez pas prédire votre situation professionnelle et financière sur 25 à 30 ans. La modulation peut s’avérer particulièrement utile.

Lire aussi :  Bien placer son argent et investir en Suisse : nos conseils

Modulation et coût du crédit immobilier

La modulation ne peut pas être utilisée comme un critère pour juger le coût de votre prêt immobilier. Si vous n’éprouvez pas le besoin de demander une modulation, sa présence ou non dans le contrat ne changera strictement rien à votre remboursement et au prix final de votre achat immobilier.

Toutefois, il s’agit d’une option à ne pas négliger. Elle permet à l’emprunter de respecter son engagement sur une longue durée sans se mettre en danger financièrement.

Modulation de prêt immobilier : exemple

Prenons un exemple pour que vous puissiez mieux comprendre l’intérêt de la modulation.

Imaginons que vous empruntiez 200 000 euros à un taux d’intérêt de 2% sur 20 ans pour l’achat de votre maison. Au final, vos mensualités seront de 1 012 euros. Pendant 20 ans, vous rembourserez 42 824 euros d’intérêts à la banque. De plus, une assurance emprunteur est fixée à 50 euros.

Cinq ans après votre achat immobilier, vous obtenez une promotion et vous avez la possibilité de demander une hausse des mensualités pour adapter votre prêt à vos nouveaux revenus. Il ne vous reste plus que 157 226 euros de capital à rembourser dont 17 933 euros d’intérêts et 3 000 euros d’assurance.

Votre banquier vous accorde une hausse des mensualités de 20%. Vos mensualités sont désormais de 1 214 euros.

Sans aucune modulation, un emprunteur aurait du rembourser son crédit pendant encore 15 ans. Grâce à cette modulation à la hausse, il lui reste 12 ans et 3 mois à attendre pour être officiellement propriétaire de son bien immobilier.

Avec une modulation, à la fin d’échéance, les intérêts à rembourser sont de 20 176 euros à la place de 24 891 euros.