You are currently viewing Isolation de mur : quelle épaisseur faut-il choisir ?

Isolation de mur : quelle épaisseur faut-il choisir ?

Une isolation thermique efficace participe au confort d’un logement. Cela passe par certains critères techniques, notamment l’épaisseur de votre isolant. Vous aimerez ainsi certainement savoir quelle épaisseur choisir pour l’isolation des murs intérieurs de votre maison. Découvrez avec Immo Feed comment bien isoler un logement pour la rendre plus confortable.

Le rôle de l’isolation thermique

Pendant que les prix de l’énergie ne font qu’augmenter, l’isolation thermique occupe de plus en plus une place de choix dans la réduction de la consommation énergétique. En effet, en améliorant l’isolation thermique d’une maison, l’on peut limiter les déperditions de chaleur par ses différentes parois et ainsi diminuer la facture de chauffage.

L’isolation thermique joue aussi un rôle déterminant dans le confort d’un logement. En effet, une maison dont l’isolation n’est pas bien réalisée entrainera des sensations de froid en hiver même si l’air intérieur est chaud. En été où la chaleur est intense, la maison mal isolée laissera pénétrer les fortes températures. C’est pour cela que de nos jours, la RE2020 impose des critères d’isolation, particulièrement au niveau de l’épaisseur dès la conception des habitations.

Pourquoi isoler les murs intérieurs de votre maison ?

Il est essentiel d’isoler de manière efficace sa maison. En général, cela passe par l’isolation de la toiture, car elle est la cause de la plupart des pertes de chaleur. Il est aussi important de bien isoler les murs intérieurs. L’isolation des murs intérieurs participe au confort du logement. Quand les murs sont froids en hiver, cela provoque une sensation d’inconfort chez les habitants en dépit d’un air intérieur chaud. Les murs entrainent 20 à 25 % des pertes de chaleur d’une maison. Il existe deux méthodes pour l’isolation des murs : l’isolation thermique par l’extérieur et l’isolation thermique par l’extérieur.

Lire aussi :  Peut-on inverser une résidence principale et secondaire ?

L’isolation thermique par l’extérieur est plus efficace, mais son prix est élevé. C’est la méthode la plus recommandée par les professionnels. L’isolation thermique par l’extérieur peut toutefois s’avérer difficile à réaliser, car certaines conditions concernant les copropriétés et des règles d’urbanisme peuvent ralentir sa mise en œuvre. En plus, cette technique est déconseillée aux logements anciens, car elle provoque la modification de la façade extérieure.

L’isolation thermique par l’intérieur s’avère donc une solution accessible, moins coûteuse et qui nécessite des travaux de moindre envergure. Pour isoler les murs intérieurs, le choix de l’isolant et son épaisseur sont des critères importants, car l’efficacité de l’isolation et la préservation de l’espace habitable en dépendent.

Le choix du meilleur isolant pour les murs

Un isolant est un matériau qui permet de limiter les échanges d’énergie entre deux systèmes. Il existe différents isolants qu’il convient de choisir judicieusement.

Comment choisir un isolant pour les murs ?

En voulant choisir un isolant pour l’isolation des murs intérieurs, vous devez prendre en compte plusieurs indicateurs de performance :

  • le coefficient de conductivité thermique ou lambda,
  • la résistance thermique (R).

Le coefficient de conductivité thermique équivaut à la capacité d’un isolant à diriger la chaleur (à laisser passer la chaleur ou à l’isoler). Plus le coefficient est faible, plus le matériau est isolant. La résistance thermique montre la capacité de l’isolant à résister aux températures froides et chaudes. Elle représente alors la performance de l’isolant. Plus la résistance est haute, plus le matériau est efficace. La résistance thermique dépend de l’épaisseur de l’isolant. En effet, plus la résistance est forte, plus la performance du matériau est élevée et plus le matériau est épais, plus la résistance est considérable.

Lire aussi :  Quels sont les bons plans pour une assurance habitation jeune ?

Les différents isolants pour l’isolation intérieure des murs

Il existe de nombreux isolants thermiques proposés en vrac, en rouleaux ou sous forme de plaques isolantes thermiques. Dans la liste des matériaux au fort pouvoir isolant, on retrouve le polyuréthane, le polystyrène, la laine de verre et de bois, le liège isolant et la brique de chanvre.

Pour une isolation phonique efficace, le pouvoir isolant n’entre pas en compte. Certains matériaux tels que la paille ou le liège assurent une excellente isolation acoustique. Si vous voulez refaire l’isolation d’un mur en pierre dans le cadre d’une rénovation, le matériau isolant devra également résister à l’humidité ou vous devrez prévoir une ventilation.

Quelle épaisseur choisir en fonction du matériau isolant ?

L’épaisseur de l’isolation joue un rôle fondamental dans sa performance, notamment dans le cadre de l’isolation des murs intérieurs. La résistance et la conductivité n’ont pas les mêmes valeurs en fonction des isolants concernés, donc l’épaisseur recommandée varie aussi. La résistance thermique s’élève en fonction de l’épaisseur de l’isolant et inversement.

Parmi les isolants existants, le polyuréthane possède l’une des plus faibles conductivités thermiques. Cela permet au matériau d’être très performant, tout en gardant une faible épaisseur. Pour garantir l’efficacité de l’isolation et anticiper les réglementations à venir, il est recommandé de viser une résistance thermique d’une valeur minimum R = 3,7 m² K/W dont l’épaisseur pour chaque matériau est de :

  • polyuréthane en panneaux : 8 cm,
  • polystyrène : 12 cm,
  • laine de verre : 12 cm,
  • laine de roche : 12,5 cm,
  • fibre de bois : 14 cm,
  • ouate de cellulose : 15 cm.
Lire aussi :  Remplir le formulaire FCMB en indivision (LMNP) : comment procéder ?

Pour isoler les murs par l’intérieur tout en optimisant l’espace, il est donc préférable d’orienter son choix vers des isolants comme le polyuréthane ou la laine de verre.