You are currently viewing À quoi va ressembler le futur statut de bailleur privé ?

À quoi va ressembler le futur statut de bailleur privé ?

  • Post category:Bon à savoir
  • Dernière modification de la publication :janvier 22, 2024

Attendu par l’ensemble du paysage immobilier, le statut bailleur privé pourrait voir le jour prochainement. Destiné aux investisseurs privés, il permettra d’encadrer et d’éclaircir l’intégralité des projets locatifs privatifs avec des avantages de défiscalisation uniques. Attractif pour les particuliers désireux d’investir dans la pierre et d’augmenter leur rentabilité, le statut de bailleur privé apporte également une réponse au manque de logements en location dont la France est frappée depuis plusieurs mois. Découvrez son fonctionnement et ses avantages.

En quoi consiste le prochain statut de bailleur privé ?

Comme son nom l’indique, le statut de bailleur privé est destiné aux investisseurs immobiliers du parc privatif contrairement aux bailleurs sociaux qui, de leur côté, sont régis par des organismes professionnels. Imaginé et amorcé par l’ancien ministre du logement Olivier Klein, le futur statut de bailleur privé a vocation à unifier la fiscalité des propriétaires bailleurs en France.

Comment ? En leur permettant tout d’abord d’amortir le prix du bien qu’il soit neuf ou ancienmeublé ou vide. En offrant un taux de défiscalisation identique à tous les bailleurs privés, le mécanisme de défiscalisation souhaite simplifier la fiscalité des investisseurs, tout en réalisant des économies d’impôts d’une année sur l’autre. Suite à la disparition du Pinel attendue d’ici fin 2024, le Gouvernement cherche une proposition de défiscalisation immobilière permettant de maximiser son rendement locatif quel que soit son projet d’achat locatif.

Ainsi, un taux de réduction fiscale identique sera proposé aux bailleurs privés s’ils adhèrent à ce nouveau statut. Contrairement au bailleur social, il devra obligatoirement s’adresser aux particuliers souhaitant investir dans le parc immobilier privé, non-bénéficiaires d’un statut professionnel.

Pourquoi créer un statut dédié aux bailleurs privés ?

Plusieurs objectifs motivent l’exécutif à lancer le statut de bailleur privé. Tout d’abord, la conjoncture actuelle pour laquelle le parc immobilier est à flux tendu, ne permet pas de répondre aux demandes exponentielles des locataires. La disparition progressive des dispositifs de défiscalisation risque d’accentuer le phénomène, ce qui encourage ce choix de trouver des solutions pérennes aux problématiques de la crise du logement.

En offrant la possibilité aux propriétaires de proposer des loyers en dessous du prix du marché, contre des avantages fiscaux attractifs, le statut de bailleur privé compte mettre en place des solutions équitables entre les locataires et les bailleurs. Les foyers modestes, pour qui il est difficile de trouver un logement en location en dehors du parc social, doivent pouvoir prétendre à des solutions de logements confortables et durables. C’est là un des objectifs de ce nouveau statut. Côté investisseur, le statut de bailleur privé a vocation à encourager les projets immobiliers locatifs privés, tout en apportant des éléments de réponse pour simplifier et uniformiser le mécanisme fiscal qui peut être parfois lourd et laborieux d’un dispositif à un autre.

En motivant les particuliers à se tourner à nouveau vers le parc immobilier locatif, l’État ouvre une nouvelle fenêtre de tir destinée au placement préféré des Français. Investir dans la pierre demeure la première stratégie d’investissement plébiscitée par les particuliers, pour qui l’immobilier reste le placement le plus sûr.