You are currently viewing Peut-on ouvrir un mur porteur sans autorisation ?

Peut-on ouvrir un mur porteur sans autorisation ?

  • Post published:octobre 27, 2022
  • Post category:Travaux

De nombreuses raisons peuvent motiver l’ouverture d’un mur porteur. Selon les conditions qui s’imposent, vous avez la possibilité de le faire avec ou sans autorisation. Dans les deux cas, il existe des procédures strictes dont il faut tenir compte. Découvrez ici pourquoi ouvrir un mur porteur, quelles sont les démarches à suivre et dans quel cas vous pouvez le faire sans autorisation.

Comment reconnaître un mur porteur ?

Différent d’une façade ou d’une cloison, le mur porteur est destiné à supporter la charge d’un bâtiment. En dehors de sa taille plus imposante que celle des autres murs de la maison, il se différencie par certaines caractéristiques :

  • il est perpendiculaire aux solives,
  • il est supporté par l’alignement des colonnes dans le sous-sol,
  • il supporte les poutres.

Cette liste n’est pas exhaustive et peut varier selon les constructions. En ce qui concerne l’ouverture, pour garantir un résultat satisfaisant, faites-vous accompagner par un ingénieur ou une entreprise de BTP spécialisée. Cette étape est de toute façon conseillée, car casser un mur porteur peut parfois endommager l’ensemble du bien immobilier. Il faut donc être sûr de ce que vous entreprenez, et pour cela les conseils d’experts en travaux de rénovation sont nécessaires.

casser un mur porteur

Pour quelles raisons devez-vous ouvrir un mur porteur?

Les raisons de la démolition d’un mur porteur divergent selon les besoins de chacun.

L’agrandissement de l’espace

Les pièces ouvertes ont l’avantage d’être larges, lumineuses, chaleureuses et surtout conviviales. Vous pouvez par exemple ouvrir le mur qui sépare la cuisine du salon pour augmenter l’espace de votre séjour. De même, vous avez la possibilité de transformer un studio en master suite. Pour y parvenir, il vous faut ouvrir les murs de la cuisine, du salon et de la chambre afin d’en faire une grande pièce à l’image des hôtels cinq étoiles.

La rénovation de l’habitation

Les maisons anciennes ont parfois des murs porteurs très abîmés et peuvent nécessiter des travaux de rénovation. En effet, ces derniers sont souvent en mauvais état et peuvent être source d’inconfort. Il faut donc les rénover pour qu’ils soient à la fois esthétiques et fonctionnels.

Lire aussi :  Canicule : peindre son toit en blanc pour faire baisser le thermomètre

Pour cela, vous pouvez par exemple percer un mur afin d’agrandir une pièce comme la cuisine qui a été trop étroite ou le salon qui manque d’espace. Vous avez aussi la possibilité d’agrandir un mur porteur avec un matériau isolant.

L’isolation thermique du logement

Les murs porteurs sont souvent froids en hiver mais ils permettent de garder la chaleur en été. C’est pourquoi il est important de les isoler thermiquement.

Pour cela, vous pouvez utiliser des briques isolantes et des plaques en plâtre ou encore poser des panneaux isolants au niveau du plancher. Vous avez aussi la possibilité d’isoler les murs par l’extérieur. Cela consiste à poser une couche de panneaux isolants sur les murs extérieurs de la maison.

L’augmentation de la valeur de la maison

La démolition partielle d’un mur porteur peut laisser place à une verrière ou une baie vitrée. C’est une astuce tendancieuse qui séduit de plus en plus de propriétaires pour rendre un logement plus spacieux et très lumineux. Ce type de bâtiment étant très prisé sur le marché immobilier, vous réussirez ainsi à augmenter la valeur de votre maison en y supprimant un mur porteur.

Dans quel cas peut-on ouvrir un mur porteur sans autorisation ?

L’ouverture du mur porteur peut se faire sans une quelconque autorisation si les travaux de rénovation sont exclusivement prévus pour l’intérieur d’une maison individuelle. En revanche, si ces travaux sont susceptibles de modifier directement ou indirectement la façade, vous êtes obligé de faire une demande auprès de votre mairie.

De même, les copropriétaires et les locataires sont obligés de passer respectivement par la mairie ou par le propriétaire du bien immobilier avant de procéder à l’ouverture d’un mur porteur.

Quelle est la démarche pour ouvrir un mur porteur?

Les démarches diffèrent selon les travaux à effectuer et la personne qui souhaite faire la demande. Pour les maisons individuelles dont les travaux impactent la façade, une autorisation doit être déposée à la mairie. Quant à l’ouverture du mur mitoyen, la présence d’un huissier est obligatoire pour vérifier l’état des lieux avant le lancement des travaux.

Par ailleurs, si vous vivez en copropriété, vous êtes tenu de transmettre un dossier au syndicat de l’assemblée générale de copropriété. La demande doit comporter le devis de travaux, l’étude de la faisabilité du projet, les plans architecturaux et les plans d’exécution produits par le bureau d’études. À ce dossier, vous devez également joindre la preuve que l’entreprise qui exécutera le projet a souscrit une assurance décennale.

Lire aussi :  Comment éviter les litiges de construction avec votre entrepreneur ?

Comment ouvrir un mur porteur ?

L’ouverture d’un mur porteur est une opération délicate qui requiert le savoir-faire et les compétences d’un professionnel. En effet, il faut être capable de déterminer avec précision les dimensions exactes du bâtiment afin de pouvoir y insérer la porte sans risque pour le bâti.

En outre, l’ouverture doit se faire à partir des points d’ancrage prévus dans le mur porteur. C’est pourquoi, avant toute opération, il est important de s’assurer que les fondations ont la solidité requise.

L’ouverture d’un mur porteur doit être faite avec la plus grande précaution. Pour cela, il est nécessaire de réaliser une étude de sol afin de déterminer si le terrain peut supporter le poids du bâtiment ou non. Une fois que le sol est stable et que les murs porteurs peuvent être ouverts, vous pouvez procéder à l’ouverture du mur.

mur porteur mauvais état

Pour réaliser l’opération, vous devrez utiliser un matériel spécifique, notamment le marteau-piqueur, la scie à béton ou encore le perforateur. En effet, ce sont les outils indispensables pour ouvrir un mur porteur.

Les étapes d’ouverture d’un mur porteur

L’ouverture d’un mur porteur peut s’avérer être un travail délicat, notamment lorsque le bâti n’est pas assez stable. Ainsi, il est recommandé de faire appel à des professionnels du bâtiment qui pourront réaliser l’opération dans les meilleures conditions possible. En outre, pour éviter tout risque, il convient de suivre quelques étapes clés.

Le traçage du périmètre à ouvrir

Pour pouvoir percer un mur porteur, il est essentiel de définir un périmètre à ouvrir. En effet, ce dernier est indispensable pour déterminer l’emplacement du trou par lequel vous allez percer le mur.

Pour cela, vous devrez prendre en compte les dimensions du mur ainsi que celles de votre porte. De cette manière, vous saurez si votre mur peut supporter un poids important ou non.

Le traçage du pourtour du trou

Une fois que l’emplacement de la future ouverture est déterminé, il faut maintenant tracer le pourtour du trou. En effet, ce dernier va servir à délimiter la zone d’intervention.

Pour cela, vous devrez utiliser un cordeau et le placer de manière perpendiculaire au mur porteur pour pouvoir tracer les lignes nécessaires. Il est également possible de faire usage d’une ficelle ou de ruban adhésif pour faciliter l’opération.

Lire aussi :  Comment changer l'installation électrique d'une maison ancienne ?

Le traçage des angles

Une fois que le pourtour du trou a été tracé, il faut maintenant percer les angles du mur porteur. Pour ce faire, il est conseillé de se munir d’un mètre ruban ainsi que d’une pointe métallique ou en diamant pour éviter de percer les murs trop facilement.

En effet, la profondeur du trou dépendra entièrement de l’angle que vous aurez choisi. Il faut donc être vigilant et prendre toutes les mesures nécessaires pour ne pas endommager le mur porteur ou créer des fissures.

Le perçage du mur porteur

Pour percer un mur en béton armé, il est essentiel de suivre une méthode bien précise. En effet, il faut d’abord repérer les trous existants dans la partie basse du mur. Ces derniers serviront à fixer le foret ainsi que les tiges filetées nécessaires pour le perçage. Il ne reste plus qu’à percer le premier trou et à y insérer la tige filetée.

Ensuite, il faudra percer un autre trou dans la partie haute afin de pouvoir y fixer le foret et l’enfoncer à travers la tige filetée. Une fois le perçage terminé, il ne reste plus qu’à insérer la tige filetée dans les trous de fixation et à serrer le foret.

Le perçage des trous de fixation du mur porteur

Pour percer des trous de fixation dans un mur en béton armé, il faudra commencer par repérer la zone qui sera perforée. Ensuite, il faudra placer une cheville dans chaque trou afin que l’ensemble puisse être maintenu. Il faut ensuite insérer la tige filetée dans les trous ainsi que la cheville.

La dernière étape consiste à insérer le foret dans les trous et à serrer l’ensemble. Une fois cette opération terminée, il ne reste plus qu’à enlever la tige filetée du trou de fixation et à retirer la cheville pour que la partie basse du mur puisse être réparée.

Les différentes solutions pour réparer un mur porteur

Il existe plusieurs manières de réparer un mur en béton armé endommagé. En fonction des dégâts subis par le mur, on peut procéder à sa réparation.

La réparation par injection de ciment et résine

Il est tout à fait faisable d’injecter du béton dans les trous des murs en béton armé. Pour ce faire, il faudra utiliser une pompe à injection qui servira à injecter le béton sous l’effet de la pression. Il faut aussi veiller à ce que la quantité de ciment injecté ne soit pas trop importante afin qu’il n’y ait pas d’effritement.