You are currently viewing Faire construire une maison sur un terrain non viabilisé : est-ce possible ?

Faire construire une maison sur un terrain non viabilisé : est-ce possible ?

  • Post category:Construire
  • Dernière modification de la publication :janvier 3, 2024

Investir dans l’achat d’un terrain non viabilisé offre aux acquéreurs un réel avantage sur le plan financier. Ne disposant pas de tous les raccordements nécessaires au bien-être des habitants, ce type de terrain est revendu à des prix qui séduisent plus d’un. Cependant, de nombreuses interrogations liées à la construction d’une maison sur ce type de terrain existent : serait-il possible de faire construire une maison sur un terrain non viabilisé ? Dans l’affirmative, quels seraient les procédures, les avantages et les difficultés liés à ce type de projet ?

Qu’est-ce qu’un terrain non viabilisé ?

Profiter d’un bien-être minimum au sein d’une habitation nécessite la présence de certaines commodités uniquement accessibles grâce à l’installation adéquate de divers raccordements. Un terrain non viabilisé est un terrain qui ne dispose d’aucun raccordement aux différents réseaux publics.

Les raccordements nécessaires à la viabilisation d’un terrain concernent entre autres ceux relatifs à l’eau, au gaz, à l’électricité, à la téléphonie ou encore au tout-à-l’égout pour ne citer que ceux-là.

Peut-on construire une maison sur un terrain non viabilisé ?

Acheter et posséder un terrain non viabilisé est tout à fait possible et n’oblige en rien le propriétaire du terrain concerné ! Toutefois, la réalisation d’une construction sur le terrain non viabilisé devra être précédée d’un processus de viabilisation. Les différents raccordements soulignés plus haut devront donc absolument être réalisés.

Le processus de viabilisation ne sera cependant possible que sur un terrain constructible. Il s’agit donc d’une condition à vérifier avant toute chose. Un terrain est déclaré constructible par les autorités locales s’il est en mesure de supporter des travaux de construction et de viabilisation d’une certaine envergure.

LeCode de l’urbanismese prononce sur les différentes conditions qui valident la constructibilité d’un terrain viabilisé ou non. Afin d’avoir des informations de qualité concernant un terrain non viabilisé que vous souhaitez acquérir, prenez le temps de consulter le Plan Local d’Urbanisme ou le Plan d’Occupation des Sols auprès de la commune concernée.

Les défis de la construction sur un terrain non viabilisé

Bien qu’il soit possible de réaliser des formalités afin de procéder aux différents raccordements nécessaires à la viabilisation d’un terrain, il est important de prendre le temps d’analyser tous les potentiels défis pouvant s’ériger sur votre chemin pendant le processus de viabilisation.

En effet, en fonction de la localisation et de la difficulté d’accès du terrain, certains travaux de raccordement pourraient être difficiles ou impossibles à réaliser. En dehors de ce facteur, le temps d’attente pour la réalisation des différents raccordements à faire représente également un point à ne pas négliger. Vos travaux pourraient s’étendre sur 6 mois ou bien plus.

D’autres difficultés auxquelles vous pourriez faire face concernent l’obtention du permis de construire et le montant élevé des dépenses à engager pour l’aboutissement de votre projet.

faire construire maison terrain non viabilisé

La viabilisation d’un terrain : processus et coûts

Après avoir vérifié la constructibilité de votre terrain, différentes étapes devront être réalisées avant la mise en œuvre des processus pour les différents raccordements. Dans un premier temps, il s’agira de demander un certificat d’urbanisme préopérationnel auprès de votre commune. Ensuite, vous devrez obtenir un permis de construire pour enfin demander différents devis de raccordement afin d’initier les travaux. Le montant total des différents raccordements pourrait être comprise entre 5000 et 12000 euros en fonction de plusieurs facteurs.

Les différents processus de raccordement se dérouleront de la manière suivante :

  • Raccordement à l’électricité : la demande de raccordement sera réalisée auprès du réseau électrique de votre commune. Différentes informations seront à fournir avant la validation du projet et la mise en œuvre des travaux. En fonction de la puissance souscrite et de la distance entre votre compteur et le réseau électrique, le montant à prévoir pour l’installation pourrait dépasser 1500 euros ;
  • Raccordement à l’eau : ce raccordement nécessitera l’intervention des services publics et des professionnels du domaine privé. Une demande sera à adresser à votre mairie et le coût à prévoir pourrait également excéder 1500 euros en fonction de la distance située entre le terrain et le réseau local ;
  • Raccordement au réseau téléphonique : ce raccordement vous coûtera en moyenne 200 euros et sera réalisé par les principaux fournisseurs de services dans ce domaine ;
  • Raccordement au gaz : le raccordement au gaz vous coûtera en moyenne 700 euros et pourrait augmenter en fonction de la distance du terrain par rapport au réseau de gaz. La demande de raccordement sera à faire auprès de la Société Gaz de France ;
  • Raccordement à l’assainissement collectif : il pourrait atteindre 10000 euros et se fera après une demande auprès de la mairie.

Les avantages de la construction sur un terrain non viabilisé

L’un des principaux avantages offerts par les terrains non viabilisés est assurément le prix ! Ces terrains pourraient vous coûter en moyenne 50 % moins cher qu’un terrain viabilisé. En plus, vous aurez une plus grande marge de manœuvre pour la réalisation de travaux hautement personnalisés.

Comment évaluer si la construction sur un terrain non viabilisé en vaut la peine ?

Afin de déterminer si votre investissement en vaut la peine, il est recommandé d’obtenir différents devis de raccordement bien avant l’achat de votre terrain. Renseignez-vous quant à la faisabilité de votre projet et à la durée moyenne des travaux à réaliser. Cela vous évitera les mauvaises surprises durant la réalisation du projet.