You are currently viewing Qui doit payer les frais d’agence : le vendeur ou l’acquéreur ?

Qui doit payer les frais d’agence : le vendeur ou l’acquéreur ?

Les frais que vous devez payer si vous cherchez à acheter une propriété par l’intermédiaire d’une agence sont généralement indiqués dans l’annonce. Parfois, cependant, ces frais sont à la charge de l’acheteur. Quelle est la situation actuelle et pourquoi est-il préférable que l’acheteur paie les frais ?

Paiement des frais d’agence : acheteur ou vendeur ?

La question des frais d’agence est fréquente, que l’on cherche à acheter ou à vendre un bien immobilier. Nous pensons que le vendeur est responsable du paiement des frais d’agence s’il utilise des intermédiaires pour vendre le bien. Cet usage n’est pas imposé par la loi. Les honoraires d’un agent immobilier ne sont soumis à aucune réglementation, contrairement aux honoraires du notaire qui doivent être payés par l’acheteur.

Le contrat de mandat entre le vendeur, l’agent immobilier et le vendeur est le moment où ces options sont présentées. Le vendeur peut alors choisir de payer les frais d’agence, ou a contrario de les facturer à l’acheteur. Si le vendeur décide de ne pas payer les frais d’agence, la seule exception au règlement est celle qui s’applique.

Dans ce cas, l’agent est tenu d’informer l’acheteur que les frais d’agence seront à sa charge en indiquant le détail du prix et le montant de sa commission. Les frais d’agence s’élèvent généralement entre 4 et 10% du prix d’un bien immobilier.

Si c’est l’acheteur qui a payé les frais d’agence…

Peu importe que les frais d’agence soient payés par le vendeur ou l’acheteur. C’est l’acheteur qui les paie. Le prix de vente pour les deux acheteurs est le même, quoi qu’il arrive.

Lire aussi :  Maison à étages et duplex : quelle est la différence ?

Si un vendeur met son bien en vente pour 200 000 euros et demande 10 000 euros de frais d’agence (5 % du prix), il y a deux possibilités. Les honoraires doivent être payés par le vendeur. Le prix proposé par l’agent est la somme du prix du bien et des frais d’agence. 210 000 euros. Dans le second cas, les honoraires sont payés par l’acheteur d’un bien qui est affiché à 200 000 euros plus 10 000 euros de frais d’agence.

L’acheteur va donc payer les frais d’agence de manière systématique. Dans cet exemple, il paiera 210 000 euros.

Optez pour des frais d’agence à la charge de l’acquéreur

Nous avons vu que les frais sont payés par l’acheteur dans les deux cas. Vous pourriez penser que ces frais ne font aucune différence pour votre porte-monnaie. Indirectement, vous paierez moins pour votre achat de biens immobiliers si des frais vous sont facturés.

Les droits de mutation, également appelés frais de notaire, sont facturés aux acheteurs lors de l’acquisition d’un bien immobilier. Ils sont en moyenne d’environ 8 % pour une maison ancienne. Ces frais sont calculés sur la base du prix réel de la propriété. Il est dans l’intérêt de l’acheteur de payer les frais d’agence. Ces frais peuvent également se faire sentir si vous avez fait appel à un agent de luxe.

Reprenons l’exemple. Si vous payez les frais d’agence, les droits de mutation seront moins élevés car ils sont calculés sur 200 000 euros et non sur 210 000 euros.

Si vous avez une propriété qui est vendue par deux agences différentes au même prix, mais avec des frais différents pour les acheteurs et les vendeurs, choisissez celle qui fait payer l’acheteur.

Lire aussi :  Avoir un coffre-fort chez soi : quels objets faut-il absolument y ranger ?