You are currently viewing Calculer le montant des charges locatives : mode d’emploi

Calculer le montant des charges locatives : mode d’emploi

Les charges locatives sont des dépenses effectuées par le propriétaire d’un logement, mais qu’il récupère par la suite auprès du locataire. Le montant des charges récupérables doit figurer dans le bail que vous proposez à celui qui souhaite louer votre bien immobilier.

Dans le cadre d’une location, il est important de calculer et de préciser dès le départ le montant des charges locatives. Ce dernier peut influencer l’estimation du loyer et peut donc pousser le locataire à revoir son point de vue sur l’acquisition du bien.

Charges locatives : comprendre les dépenses concernées

Toutes les dépenses que vous effectuez en tant que propriétaire d’un bien immobilier ne sont pas à récupérer chez le locataire. Les textes de loi définissent la liste exhaustive des charges imputable au locataire. Elle concerne les frais liés :

  • au gardien ou concierge,
  • aux ascenseurs et monte-charge,
  • à l’eau froide, eau chaude et chauffage collectif,
  • aux installations individuelles,
  • aux parties communes intérieures,
  • aux espaces extérieurs,
  • aux taxes et redevances.

Les dépenses que vous effectuez pour la gestion des ascenseurs et monte-charge (électricité, entretien périodique, réparations de la cabine, etc.) sont imputables au locataire. Les frais liés à l’eau (réparation des fuites sur joints, produits de traitement de l’eau, eau utilisée pour entretenir les parties communes) sont à rembourser par l’occupant.

Les dépenses pour entretenir les parties communes du logement (minuterie, tapis, vide-ordures, balais, produits de désinfection, etc.), l’électricité et le personnel d’entretien sont à la charge du locataire. Il en est de même pour l’aménagement des espaces extérieurs : voies de circulation, création d’espace de jeux pour enfants, lieu de stationnement, etc.

Lire aussi :  Quelle durée de préavis pour un logement HLM ?

Les taxes et redevances correspondent aux frais d’enlèvement des ordures ménagères, au nettoyage et à l’assainissement de l’immeuble. Tenir compte de ces différentes charges vous permet de calculer avec justesse et rigueur les charges locatives que paiera le locataire.

Les différents régimes pour le calcul de vos charges locatives

Vous pouvez calculer vos charges locatives suivant deux régimes, à savoir le réel et le forfaitaire. Le régime au réel s’impose dans le cas d’un immeuble vide et qui n’est pas en copropriété.

À partir des charges récupérables de l’année précédente, le bailleur définit et perçoit mensuellement une provision pour charges chez son locataire. La provision fait l’objet chaque année d’une régulation qui peut aboutir à une restitution en cas de surplus ou à une demande de complément en cas de déficit.

La méthode de calcul des charges locatives au forfait s’applique à une maison meublée ou en colocation. Le locataire et le propriétaire s’entendent dans le contrat sur un montant fixe à solder chaque mois. La charge locative forfaitaire exclut la possibilité de faire des régulations de charges. Vous pouvez choisir la méthode au réel, même si votre logement est meublé ou en copropriété.

Calculez vos charges locatives

Pour calculer vos charges locatives réelles, vous aurez à vous appuyer sur deux documents : le dernier décompte de charges de copropriété et le dernier avis de taxe foncière. Le compte de charges est élaboré annuellement par le syndic de copropriété et précise les charges payables et récupérables auprès des locataires. Le montant de la taxe d’enlèvement des ordures est mentionné dans l’avis de taxe foncière.

Lire aussi :  Et si vous pensiez au micro-crédit pour dépanner ?

Le calcul des charges locatives consiste à faire la somme du montant des charges récupérables et le montant de la taxe d’enlèvement des ordures. Le résultat est ensuite divisé par 12. Le montant que vous obtenez représente ce que le locataire doit payer par mois comme charge en plus des frais de location. La régularisation du montant locatif est importante pour définir un loyer équilibré et faciliter votre gestion immobilière.