Assurance d’une piscine : comment ça marche ?

Assurance d’une piscine : comment ça marche ?

  • Post published:septembre 20, 2021
  • Post category:Assurer

Une piscine peut être à l’origine d’accidents, mais elle peut aussi être sujette aux dégradations et aux sinistres. Ainsi, si vous voulez en devenir propriétaire ou si vous l’êtes déjà, il est indispensable de l’assurer. Pour cela, il faut opter pour une extension de garantie de la clause d’assurance habitation.

Assurer sa piscine : pourquoi ?

En général, tout comme les espaces extérieurs, l’assurance habitation de votre maison ne couvre pas – par défaut – votre piscine maçonnée. Après sa construction, elle reçoit une garantie de parfait achèvement (GPA) pour les problèmes et les défauts de faible ampleur.

En outre, pour les défauts de plus grandes ampleurs, elle bénéficie d’une garantie décennale du fabricant. Néanmoins, toutes ces garanties – assurées par son constructeur – n’assurent pas la couverture totale des risques et dangers liés à son utilisation. Ainsi, en fonction de vos besoins et du type de votre bassin, vous pourrez opter pour une garantie particulière.

Pour pouvoir le couvrir, une demande d’extension de garantie de la clause d’assurance habitation est nécessaire. Le contenu de cette extension de contrat sera ajusté à la configuration et aux caractéristiques de votre bassin et en fonction de la protection de votre choix.

Que contient la garantie piscine ?

Pour cette garantie, il faut que le contenu de votre contrat corresponde parfaitement à votre type de piscine, au type de protection dont vous souhaitez bénéficier et surtout à vos besoins. Mais à minima, cette garantie doit contenir :

  • La responsabilité civile : elle couvre le propriétaire en cas d’éventuel accident d’un tiers qui se produirait dans le bassin. En effet, si une personne se blesse dans votre bassin, en tant que propriétaire, vous pourriez voir votre obligation engagée. Donc, une couverture contre ces éventuels risques vous serait utile.
  • Une garantie dommages : elle est utile pour assurer les matériels en cas de dommages. Par le biais de votre contrat d’assurance habitation, il vous est possible de souscrire des garanties avec option. Par exemple, vous pouvez souscrire une option qui vous protégera en cas de dégâts causés par un vol, un incendie, du vandalisme, des aléas climatiques, etc. Selon la clause souscrite, la couverture totale ou partielle de la piscine est assurée par ces garanties. Leur orientation vers certaines parties particulières est également possible, comme les margelles, le bassin, la pompe, le local technique, etc. En effet, les principaux dangers qui peuvent impacter chaque partie de votre bassin doivent être longuement évalués avec votre assureur. De cette manière, vous avez le temps de choisir la couverture la plus adéquate.

Il est important de noter que si votre contrat d’assurance habitation contient une option piscine, vous bénéficiez d’une garantie sur scellés – en totale ou en partie – sur une chape au sol, mais aussi sur d’autres matériels comme les éléments immobiliers (les couvertures, le liner) et des protections qui ne concernent pas le sol comme les robots, les aménagements liés à la pompe et au filtre, etc.

Enfin, il est bien de noter que les piscines intérieures et extérieures peuvent également être assurées par ces garanties. Il en est de même pour les spas hors-sol. Petite remarque, prenez le temps de bien examiner les exclusions de garantie durant l’engagement à l’option piscine. En général, quelques sinistres comme une fuite éventuelle des tuyauteries extérieures d’approvisionnement en eau ne sont pas pris en compte.

Quelles sont les obligations de sécurité à prendre en compte ?

Pour votre assurance en cas d’accident, la souscription d’une garantie particulière pour votre piscine annexée dans votre contrat d’assurance habitation est plus que nécessaire. En plus, en cas de dommages provoqués au bassin ou à l’un de ses composants, cette souscription vous permet d’être convenablement indemnisé.

Toutefois, pour pouvoir bénéficier de cette couverture et des éventuelles indemnités au cas d’un sinistre, votre bassin doit être doté d’un mécanisme de sécurité homologué. L’installation d’un ou d’autre de ces quatre matériels est donc primordial :

  • Une alarme sonore respectant la norme NF P90-307.
  • Un abri de piscine, que ce soit pour une véranda ou une structure légère, qui correspond à la norme NF P90-309.
  • Un volet roulant ou une couverture respectant la norme NF P90-308.
  • Une barrière de protection limitant l’entrée au bassin répondant à la norme NF P90-306.

Pour limiter les noyades et le risque d’accident, la mise en place d’un système de sécurité est une obligation légale. Sinon, le propriétaire risque d’être sanctionné avec une amende de 45 000 euros. De ce fait, son installation doit être faite bien avant votre souscription d’extension.

Piscine hors-sol démontable : quelles sont les garanties ?

Avec une option piscine dans votre contrat d’assurance habitation, la couverture des piscines tubulaires, les piscines hors-sol et les spas gonflables n’y sont pas pris en compte. Pour pouvoir les couvrir, étant donné qu’ils sont classés comme des meubles d’extérieur, tournez-vous plutôt vers une option jardin.

Avec cette extension de garantie – applicable à votre clause d’assurance – vous pouvez bénéficier d’une garantie des équipements extérieurs. Ainsi, vous pouvez garantir les équipements suivants : le portail, les clôtures, la pergola, la terrasse, les barbecues maçonnés, les portiques de jeux, le robot-tondeuse, le salon de jardin, les interphones, le bac à compost et bien sûr la piscine hors-sol démontable ou le spa gonflable.

En effet, l’option jardin vous permet de bénéficier des garanties offertes par un contrat d’assurance habitation comme le vol, l’incendie, la responsabilité civile, les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles, etc. À noter que cette option vous permet également d’obtenir une garantie sur les arbustes plantés et les arbres en cas de disparition, de destruction et de dépérissement.

Comment et quand déclarer un sinistre ?

En cas de sinistres, pour pouvoir bénéficier de cette garantie, il faut tout d’abord faire une déclaration de sinistre auprès de son assureur. Pour ce faire, le propriétaire a un délai de 5 jours ouvrables ; il peut contacter immédiatement son assureur ou prendre le temps de voir son contrat d’assurance habitation afin de connaître les modalités de déclaration et ses clauses de prise en charge.

Soumise à des règles surtout en termes de dispositifs de sécurité, la construction d’une piscine privée demande une extension de garantie du contrat d’assurance habitation. Cela dans le but de la protéger ainsi que de protéger ses usagers et ses équipements.