You are currently viewing Obtenir un crédit immobilier quand on est au RSA

Obtenir un crédit immobilier quand on est au RSA

  • Post published:février 15, 2022
  • Post category:Investir

Devenir propriétaire est une opération qui coûte très cher. Pour y arriver, il faut le plus souvent recourir à des prêts immobiliers qui nécessitent une stabilité financière. Les banques sont toujours réticentes à accorder un crédit à des personnes à faible revenu du fait du risque d’insolvabilité élevé. Si vous êtes au RSA, vous aurez beaucoup de mal à convaincre une banque de vous accorder un crédit.

Cependant, même si vos chances d’obtenir un prêt immobilier sont très minces, elles ne sont pas inexistantes. Via cet article, découvrez les différentes options qui s’offrent à vous !

Qu’est-ce que le RSA ?

Le Revenu de Solidarité Active ou RSA est une aide versée par l’État aux personnes avec très peu, voire même, pas de ressources. Cela leur assure un revenu minimal ou selon le cas, un complément de revenu. Versé par la Caisse d’Allocation Familiale ou CAF, son montant varie du nombre de personnes à charge et de la situation du bénéficiaire.

Pour être éligible au RSA, il faut réunir certaines conditions comme le fait d’être de nationalité française ou de résider de façon régulière en France. Il faut être âgé d’au moins 25 ans. Cet âge minimum est porté à 18 ans pour les jeunes parents.

Les allocations couvrant à peine les besoins du foyer, les banques refusent presque toujours les demandes de prêt immobilier des personnes au RSA et ça relève de la logique. Cependant, il existe des alternatives qui permettent malgré tout d’obtenir un crédit immobilier.

Comment obtenir un crédit immobilier lorsqu’on est bénéficiaire du RSA ?

Vous êtes au RSA et vous souhaitez financer votre projet immobilier ? Plusieurs options sont envisageables. L’une d’elles est de recourir au PAS, qui est un prêt immobilier destiné aux personnes à faible revenu. Il est aussi possible d’opter pour le PSLA qui permet de passer du statut de locataire à celui de propriétaire en achetant le logement loué.

Lire aussi :  Comment faire sa déclaration de revenus locatifs ?

 Le recours au prêt d’Accession Social (PAS)

Le Prêt d’Accession Social ou PAS permet aux personnes à revenus modestes d’accéder à la propriété immobilière. C’est un prêt immobilier à taux privilégié qui sert à financer à 100 % l’acquisition d’une résidence principale ou à la réalisation de différents travaux (travaux d’agrandissement, travaux énergétiques…). La durée de remboursement est généralement comprise entre 5 à 30 ans.

Les avantages du PAS

Le PAS permet de réduire les différents frais liés au prêt. C’est le cas des frais de dossier qui sont plafonnés à 500 € et des frais de notaires qui sont eux aussi largement réduits. Ces frais doivent cependant être payés par vos apports personnels.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du PAS ?

Pour pouvoir bénéficier de ce prêt à taux préférentiel, vous devez justifier d’un certain niveau de revenu. Le plafond dépend de la région où se situe le bien et du nombre de personnes au sein du foyer. Les revenus déclarés ne doivent pas être inférieurs à 1/9e du montant total de la somme emprunté. Dans le cas contraire, il n’est pas possible de bénéficier du PAS.

Le prêt social location-accession (PSLA)

Ce prêt, moins connu du grand public, vous permet, si vous êtes locataire, d’acheter le logement que vous louez. Ce type de prêt porte généralement sur les HLM. Si l’opérateur en construisant le logement a eu recours au PSLA, l’acheteur pourra également en bénéficier. Le PSLA s’adresse aux ménages à revenus modestes qui ne disposent pas d’apport personnel pour financer leur projet.

Les avantages du PSLA

Recourir au prêt social location-accession permet de bénéficier d’une réduction de TVA à 5,5 %. L’acheteur profite aussi d’une exonération au paiement de la taxe foncière durant les 15 ans suivant la construction du bien. Cela permet également de profiter d’un prix largement inférieur au prix du marché.

Lire aussi :  4 conseils pour un bon investissement immobilier

Devenir propriétaire lorsqu’on est au RSA, une fausse ou bonne idée ?

La perspective de se constituer un patrimoine immobilier est très alléchante, mais, avant d’aller plus loin, il est important de bien peser le pour et le contre de votre projet. Devenir propriétaire, c’est ne plus avoir à s’acquitter d’un loyer, pouvoir vendre son bien et récupérer l’argent investi dans l’acquisition du bien, voire même faire des bénéfices.

Cependant, il faut garder à l’esprit qu’il reste le prêt immobilier à rembourser, et ce n’est pas une mince affaire surtout lorsqu’on ne dispose pas d’une source de revenus stable et suffisante. Le remboursement s’étale généralement sur plusieurs années, il vous faudra attendre avant de pouvoir profiter pleinement de votre statut de propriétaire. À cela s’ajoutent les différents frais, les travaux à prévoir ainsi que la taxe foncière.

Rester locataire est dans certains cas plus avantageux qu’acquérir un logement. C’est le cas si vous êtes bénéficiaire de la loi de 1948. Votre loyer étant très abordable, vous ne tireriez aucun bénéfice à payer des mensualités de crédit qui sera largement supérieur au prix de ce loyer. Vous risquerez de perdre beaucoup plus d’argent que d’en gagner. C’est le cas également si vous habitez dans un HLM où les loyers sont généralement très compétitifs.