You are currently viewing Vendre une maison avec un toit en amiante : comment faire ?

Vendre une maison avec un toit en amiante : comment faire ?

  • Post published:septembre 27, 2022
  • Post category:Vendre

Vous cherchez à vendre une maison à toit en amiante ? Nous pouvons vous aider à répondre à toutes vos questions.

Est-il possible de vendre une maison contenant de l’amiante ?

Vous pouvez vendre une maison dont le toit est en amiante si elle est en bon état. L’amiante a été largement utilisé entre 1950 et 1990 pour l’isolation phonique et thermique. Il était également utilisé pour la protection contre les incendies. Son utilisation est interdite depuis le 1er janvier 1997 car il est cancérigène.

Depuis 1999, tous les produits contenant de l’amiante sont interdits de fabrication et de vente en Europe. Ces mesures sont bien connues et peuvent être utilisées pour demander si un bien couvert d’amiante peut encore faire l’objet d’une “rénovation”.

La réponse est oui. Vous devrez seulement vous assurer que la toiture est exempte d’amiante. Cela vous permettra d’avoir un traitement rentable. Ce n’est pas vous qui serez concerné, mais le coût du désamiantage par l’agent immobilier. Si le taux d’amiante est plus élevé que prévu, les coûts supplémentaires seront à votre charge. L’acheteur doit être informé de la présence d’amiante avant de signer le contrat.

Avant de vendre une maison dont la toiture est en amiante, assurez-vous d’obtenir un diagnostic amiante. Avant de vendre une maison avec une toiture en amiante, il est nécessaire de réaliser au préalable un diagnostic. Celui-ci vous permet de détecter la présence ou les dangers potentiels des produits et matériaux contenant de l’amiante. Cet état peut être réalisé sur tout type de bien, notamment un appartement, une dépendance ou une maison dont le permis de construire est antérieur au 1er juillet 1997.

Lire aussi :  Vendre une maison invendable : comment faire ?

Ce diagnostic amiante permet d’informer les acheteurs potentiels qui cherchent à éviter les pièges liés à l’achat d’un bien immobilier. Cet état doit être réalisé par un professionnel certifié, puis il sera intégré dans un dossier DD (diagnostic technique). Ce dossier doit être envoyé à l’acheteur qui souhaite acquérir une maison.

Quels sont les dangers à ne pas réaliser un diagnostic amiante ?

Vous courez de grands risques si vous n’effectuez pas un diagnostic amiante. Si l’acheteur découvre ce défaut, il peut intenter un procès pour vice caché. Vous serez probablement condamné à une amende de 1500 euros si vous faites appel. L’acheteur peut aussi décider d’attaquer le vendeur en justice pour demander l’annulation de la vente ou la réduction du prix.

Qu’est-ce qu’un diagnostic amiante ?

Un professionnel certifié doit réaliser un diagnostic amiante. Les éléments du bien seront vérifiés par le diagnostiqueur. Le diagnostiqueur va inspecter tous les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante.

Il examinera les dalles de sol, les faux plafonds et les plaques de fibrociment (ou tout autre élément en fibrociment), les enduits projetés, les calorifugeages, le ciment, etc. S’il repère des matériaux amiantés, il pourra faire analyser les parties suspectes par un laboratoire. Une fois le diagnostic effectué, le propriétaire recevra un document. Ce document indiquera la présence ou non d’amiante.

Un diagnostic amiante coûte généralement entre 100 et 200 euros. Si des analyses complémentaires sont nécessaires, ce prix peut évoluer. Un diagnostic amiante 2013 est valable pour une durée indéterminée. Il n’est pas nécessaire de le renouveler. En revanche, si des rénovations ont été effectuées, il est fortement recommandé de réaliser un nouveau repérage amiante. Ce rapport pourrait révéler une toiture en fibrociment contenant de l’amiante qui n’a pas été détectée lors du précédent diagnostic.

Lire aussi :  Pourquoi se lancer dans la visite virtuelle en immobilier ?