You are currently viewing Le déshumidificateur est-il à la charge du locataire ou du propriétaire ?

Le déshumidificateur est-il à la charge du locataire ou du propriétaire ?

  • Post published:juillet 11, 2021
  • Post category:Louer

Si vous êtes concernés par cette nuisance, vous devez commencer par trouver ses causes. Cela vous permettra de trouver une solution adaptée.

Quelles sont les causes des problèmes d’humidité ?

L’humidité peut être due à un manque d’aération de votre logement ou à un problème de ventilation. Il peut aussi s’agir d’un manque d’étanchéité du toit, des fenêtres, des gouttières ou encore d’un revêtement extérieur abîmé.

Le problème survient souvent après avoir changé des fenêtres ou après avoir refait l’isolation des combes puisque l’air ne circule plus de la même manière. Il est alors nécessaire de trouver l’infiltration et d’y remédier.

Remédier aux problèmes d’humidité

Puisque les problèmes d’humidité sont généralement liés à de gros soucis dans votre logement, des travaux sont nécessaires. Ainsi, des travaux de maçonnerie, de couverture, de remplacement ou de remise en état des menuiseries extérieures sont souvent utiles.

En effet, pour que des problèmes d’humidité soient visibles, ils sont généralement bien avancés et ont provoqués de nombreux dégâts.

Les travaux nécessaires pour régler le problème peuvent alors atteindre des sommes très importantes comme plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Les différentes étapes des travaux

Quelque soit la méthode utilisée pour régler vos problèmes d’humidité, il est important de commencer par assécher les différentes zones à traiter.

Il peut s’agir de murs, de plafonds ou encore de planchers. Les experts estiment que le séchage complet peut prendre entre 6 et 18 mois selon l’ampleur des dégâts.

Il faut également prévoir d’assainir les zones qui ont été infiltrées. En effet, en s’infiltrant l’eau a déposé des sels à l’intérieur et il faut les retirer afin d’éviter qu’ils dégradent les revêtements et qu’ils favorisent le retour de l’humidité.

Lire aussi :  Location Airbnb et détecteur de décibels : ce qu'il faut savoir

Les autres solutions contre l’humidité

Il existe également des solutions plus abordables permettant de traiter les problèmes d’humidité.

  • Les déshumidificateurs et les absorbeurs d’humidité : ils permettent d’améliorer votre confort en diminuant le taux d’humidité de votre logement. Toutefois, ils ne s’attaquent pas à la cause du problème.
  • Les revêtements imperméables : s’il y a une infiltration l’humidité risque tout de même de décoller la peinture, le papier peint ou l’enduit.
  • Les produits hydrofuges : en les injectant dans le mur par l’intérieur ils peuvent aider à réduire l’humidité sans pour autant solutionner le problème.

Qui doit intervenir, le locataire ou le propriétaire ?

Si vous êtes locataire d’un logement concerné par des problèmes d’humidité, le propriétaire peut être tenu d’agir. En effet, il est soumis à l’obligation de vous fournir une habitation décente comme le précise le décret du 30 janvier 2002.

Ainsi, le logement doit être protégé des infiltrations d’eau, des remontées et des eaux de ruissellement. Il doit aussi être équipé d’un dispositif de ventilation et d’ouvertures permettant de renouveler l’air présent à l’intérieur.

En contrepartie, vous devez utilisez correctement le logement, notamment en l’aérant suffisamment et en n’empêchant pas le système de ventilation de fonctionner comme il se doit.