You are currently viewing Louer un appartement quand on est au RSA : comment faire ?

Louer un appartement quand on est au RSA : comment faire ?

  • Post published:mars 23, 2022
  • Post category:Louer

Trouver comment louer un appartement au RSA peut représenter un vrai casse-tête. Avec la pénurie de logements, et la multiplication des résidences secondaires, il n’est pas aisé d’accéder à un logis décent. Cette réalité se vérifie doublement pour les personnes bénéficiant du RSA (Revenu de Solidarité Active), du fait de la complexité des demandes de logement et des prérequis des propriétaires.

Si cela est difficile, il n’en demeure pas moins un droit absolu que d’être abrité, et nous allons vous apporter des pistes de solution et quelques conseils pour faciliter vos démarches.

Louer au RSA : favoriser les logements accessibles

Les conditions exigées pour louer un appartement privé rendent l’accès difficile au logement. C’est pourquoi il existe d’autres manières de louer un lieu de vie, en fonction de votre situation, et du temps que vous pouvez investir dans cette recherche et dans l’attente d’une attribution.

  • Les logements sociaux apparaissent comme les premières réponses auxquelles nous pensons. Mais, en raison de leurs fortes sollicitations et de leurs délais extrêmement longs, ce n’est parfois pas adapté à un contexte d’urgence. Néanmoins, en tant que demandeurs d’emploi, personnes enceintes ou expulsées, vous pouvez être priorisés par le système des bailleurs sociaux.
  • Le foyer est une structure qui regroupe des espaces collectifs partagés comme la salle de bain ou la cuisine et une chambre à coucher privative. Ces lieux sont réservés aux individus qui ne peuvent pas accéder au logement du parc immobilier traditionnel, et restent une solution temporaire.
  • Les résidences sociales sont destinées aux personnes en grande difficulté financière, et qui comme le foyer, sont attribuées pour la durée maximale d’un mois. Ce type d’hébergement est entièrement privatif, mais de petite taille, en général sous forme de studio ou de F2.
Lire aussi :  Obtenir une attestation employeur garant

Pour trouver une location, il est également recommandé de passer directement par le propriétaire d’un logement privé, et non pas par une agence. Les agences immobilières demandent des garanties très strictes et ne proposent au bailleur que des dossiers solides. Il sera plus facile de négocier avec un propriétaire, et de lui faire part de votre sérieux. En plus, vous économiserez les frais d’agence.

Comment louer un appartement au RSA avec le Fonds de Solidarité Logement ?

Des aides ont été mises en place pour épauler les personnes pour louer un logement en vivant au RSA, ou dans d’autres situations de précarité. Parmi elles, on trouve le FSL (Fonds de solidarité pour le logement) qui peut vous aider à accéder à un appartement ou une maison, aussi bien dans les biens publics que privés.

Cette aide facilite vos démarches en cas de difficultés financières en assurant votre loyer et vos charges locatives. Elle peut faire office de garante par le biais de subventions et de prêts sans intérêt pour vous acquitter :

  • du dépôt de garantie encaissable par le bailleur dès la signature ;
  • du paiement du premier loyer ;
  • des frais d’agence ;
  • des frais d’emménagement ou de déménagement.

Dans le cas de menaces d’expulsion ou des loyers impayés, le FSL peut apparaître comme le responsable social sous forme de prêts, en fonction de la solvabilité du ménage.

Le FSL est attribué à tous locataires, sous-locataires, propriétaire occupant, personne hébergée gratuitement, résident de logement-foyer en fonction des ressources du foyer. Les plafonds varient selon la domiciliation, chaque département déterminant son propre seuil, et différent suivant votre constitution familiale.

Lire aussi :  Augmentation de loyer avec la loi Pinel : comment faire ?

Il existe aussi l’APL (Aide Personnalisée au Logement), cumulable au RSA, qui représente une aide financière qui sera reversée à votre bailleur ou à votre foyer, suivant la situation, et permet de réduire votre loyer. Néanmoins, des calculs sont à faire puisqu’une partie de votre RSA sera déduite en fonction de votre disposition : de 66,77 € pour une personne seule, de 135,55 € pour un couple sans enfants et de 167,74 € pour un couple avec un enfant et plus. Il s’agira de vérifier si l’APL demeure supérieure à la part entamée.

Les associations, un accompagnement dans vos démarches

Parfois les aides mises en place ne suffisent pas, ou votre structure familiale ne vous en donne pas le droit à celles-ci.

Des associations existent pour vous épauler et savoir comment louer un appartement au RSA, notamment en faisant office de médiateur entre vous et le propriétaire. La plus connue sur la région parisienne est Solidarité Logement, qui présente une liste de bailleurs qui pratiquent des loyers raisonnables pour permettre une accessibilité locative aux personnes précaires.

Cette association en particulier demande des ressources proches du SMIC pour vous aider à monter votre dossier. D’autres n’exigent pas un tel plafond, mais effectuent des recherches sur votre solvabilité auprès de vos anciens propriétaires pour s’assurer de votre sérieux et vous proposent par la suite des logements décents. Elles vous soutiennent dans vos démarches administratives et luttent à vos côtés en cas de procédure d’expulsion.