You are currently viewing Trouver un logement sans garant : comment faire ?

Trouver un logement sans garant : comment faire ?

  • Post published:janvier 4, 2022
  • Post category:Louer

Vous cherchez un appartement à louer, cependant les propriétaires bailleurs exigent généralement un ou plusieurs garants pour éviter tout risque de loyers impayés. Toutefois, il existe des solutions pour louer sans garant.

Le principe du garant

Même si ce n’est pas une obligation légale, le garant est généralement exigé par les propriétaires dans la location d’un appartement ou d’une maison. Il a pour rôle de prendre en charge les loyers impayés par le locataire.

Qui peut être garant ? En effet, toute personne ayant des revenus conséquents pour honorer les dettes du locataire peut prendre la place du garant. Le garant peut être une personne morale ou physique, toutefois, il est recommandé d’avoir un proche solvable comme garant.

Pour honorer son engagement en tant que garant, il doit signer un contrat de cautionnement. La durée de son engagement se termine à la fin du bail.

Cependant, il se peut que certaines personnes ne puissent pas avoir de garant, dans ce cas nous vous proposons plusieurs solutions pour obtenir un logement sans garant.

Loué sans garant : la garantie Loca Pass

Action Logement offre la garantie Loca Pass à certaines personnes qui cherchent un appartement à louer. Cette garantie est valable sur 3 ans maximum et peut payer au bailleur jusqu’à 9 mois de loyers et charges comprises. Le locataire possède par la suite une durée de 6 ans pour rembourser sans intérêts le montant du loyer avancé par Action logement.

Lire aussi :  Détecteur de fumée : installation par le propriétaire ou locataire ?

Pour bénéficier de la garantie Loca Pass, plusieurs conditions doivent être respectées. En effet, il faut que le logement à louer soit du type CROUS ou HLM et que le montant du loyer ne dépasse pas 2 000 €. De plus, Loca Pass s’adresse aux salariés des entreprises privées non agricoles, aux jeunes étudiants boursiers ou non, aux jeunes diplômés à la recherche d’emploi, aux travailleurs saisonniers et aux salariés mutés.

Louer un logement sans garant avec le dispositif Visale

Le dispositif Visale est aussi octroyé par Action Logement. Il a été mis en place depuis 2016 pour couvrir les loyers impayés et les charges de locataire lorsque ce dernier rencontre des difficultés financières pendant ses 3 premières années de location. En effet, le principe ressemble à la garantie Loca-pass mais s’adresse à un public et à des logements différents.

La garantie Visale est faite pour :

  • Les locataires âgés de plus de 30 ans et qui travaillent dans une entreprise privée non agricole ;
  • Les jeunes de moins de 31 ans, quelles que soient leurs situations. Sauf les étudiants boursiers et qui sont rattachés au foyer fiscal de leurs parents,
  • Les locataires titulaires d’un bail mobilité,
  • Les locataires avec une association pour garant.

Par ailleurs, le logement doit faire partie d’un parc locatif privé. En outre, le bail ne doit pas être signé entre plusieurs personnes d’une même famille.

La caution locative étudiante

La caution locative étudiante est une garantie accordée par l’Etat et gérée par le Crous. C’est une garantie strictement personnelle portée uniquement pour les étudiants qui ne possèdent pas de garant personnel et qui sont en difficultés pour louer un appartement. Les étudiants avec une famille monoparentale et les étudiants étrangers sont prioritaires dans l’obtention de cette caution.

Lire aussi :  Locataire ou propriétaire : qui doit réparer le thermostat d'ambiance ?

La caution locative étudiante (CLÉ) est octroyée sous une certaine condition. En effet, l’étudiant doit payer tous les mois un frais de 1,5 % du montant de son loyer. Il ne doit pas avoir de caution amicale, bancaire ou familiale. De plus, il est accordé pour les étudiants de moins de 28 ans ou pour les doctorants ou post doctorant de nationalité étrangère de plus de 28 ans.

La garantie loyer impayé ou la GLI

La GLI constitue aussi une autre solution pour louer un appartement sans garant. La garantie loyer impayé est souscrite par le propriétaire pour couvrir les loyers impayés par leur locataire en cas de défaillance financière. La GLI couvre aussi les charges locatives, les dégradations éventuelles ainsi que les frais de contentieux. Cependant, l’assureur fixe un montant plafonné de la garantie. Le montant et le nombre de mois garantis sont précisés dans le contrat d’assurance.

Pour souscrire à la GLI, certaines conditions doivent être respectées tant pour les locataires que pour les propriétaires.

Pour le locataire, l’assureur exige de fournir des justificatifs relatifs pour prouver leur solvabilité. Il doit examiner les capacités financières de ce dernier pour déterminer s’il peut honorer ses dépenses mensuelles sans se trouver dans une situation financière compromise. L’assureur fixe un seuil de ressource minimum pour les locataires et exige que celui-ci possède une situation professionnelle stable c’est-à-dire en CDI. Mais dans le cas où le locataire est un retraité, le revenu concerné est celui imposable. En général, le montant de loyer ne doit pas dépasser un tiers des sources de revenus du locataire.

Lire aussi :  Louer une dépendance de sa maison : est-ce possible ?

Concernant le propriétaire, son logement doit répondre aux normes de location meublées ou non. En outre, l’accord de garantie nécessite par le bailleur un versement tous les mois d’une somme définie dans le contrat. Cette somme est déterminée en fonction du montant du loyer et du type d’assurance souscrit par le bailleur.

Choisir la location Solidaire ou Solibail pour louer sans garant

La location solidaire ou le Solibail a été créé à Paris en 2007. Elle vise à reloger les personnes à la rue ou les ménages à faible revenus. La location n’a pas besoin de garant, car le propriétaire signe un bail civil avec une association financée par l’État.

Avec la location solidaire, la durée de la location peut aller jusqu’à 18 mois et pendant la durée de bail, le locataire ne paie que 25 % du montant du loyer et le reste est à la charge de l’État. Ce type de location permet non seulement aux ménages à très faibles revenus de louer un appartement sans garant, mais permet aussi aux propriétaires de sécuriser leurs investissements locatifs.

En somme, que vous soyez jeune étudiant diplômé ou à la recherche d’emploi, salarié ou retraité ou encore une personne à faible revenu, plusieurs solutions s’offrent à vous pour louer sans garant.