You are currently viewing Organismes de crédit et banques : quelles sont leurs vérifications ?

Organismes de crédit et banques : quelles sont leurs vérifications ?

  • Post published:mars 17, 2022
  • Post category:Banques

Que vérifient les agences de crédit et les banques ? Vous souhaitez demander un crédit mais ne savez pas comment fournir les bonnes informations aux banques et aux organismes de crédit ? Vous pouvez immédiatement découvrir comment maximiser vos chances d’obtenir un crédit en respectant la loi et en fournissant les informations correctes aux institutions.

Une comparaison de crédit gratuite et sans engagement est le meilleur moyen de déterminer les besoins des institutions financières.

Comment obtenir un prêt bancaire ?

Une banque doit d’abord envoyer un accord de principe, puis un accord final pour donner un avis favorable à une demande de crédit. L’accord final suit un processus très précis. Il pose les questions suivantes :

Avoir les moyens de rembourser son crédit

La banque vérifiera la capacité de l’emprunteur à rembourser le prêt, ou du couple, s’ils empruntent en tant que couple. Elle examinera également ses antécédents financiers afin de déterminer s’il y a eu des problèmes de remboursement dans le passé.

La banque doit vérifier que le demandeur peut rembourser le prêt car elle prête de l’argent. La banque doit s’assurer que :

  • L’emprunteur est dans une situation stable (par exemple, un contrat de travail permanent, ou une micro-entreprise créée il y a plus de trois ans. Cela lui permet de disposer d’un certain revenu mensuel proportionnel au montant demandé.
  • Il/elle est un(e) bon(ne) gestionnaire (pas de découverts mensuels, par exemple). Il n’est pas rare que des personnes se voient refuser l’inscription au Fichier National des Incidents de Remboursement des Crédits aux Particuliers FICP et au Fichier Central des Chèques FICC.
Lire aussi :  Les avantages du regroupement et du rachat de crédit

Votre situation personnelle est-elle propice à l’emprunt ?

La banque (ou l’établissement financier) va examiner votre situation personnelle (célibataire ou en couple), et vous faire des recommandations. Votre patrimoine (commun ou non), votre endettement, et vos crédits aidés (comme le prêt PAS ou le PTZ, le prêt pour les fonctionnaires, et le prêt locatif social). ).

Les banquiers ne sont pas les mêmes que nous

La banque peut accorder un crédit à une personne ou refuser d’en accorder un à une autre, quelle que soit sa situation financière. Tout est soigneusement étudié et le simple fait que vous soyez propriétaire peut faire pencher la balance en votre faveur.

Si vous gagnez moins de 1 500 euros par mois et que vous ne fournissez pas de garanties bancaires, la banque peut refuser de vous prêter 500 000 euros. En revanche, elle accordera un prêt aux couples mariés qui gagnent 10 000 euros par mois et ont un dossier actif.

Êtes-vous en mesure de fournir des garanties suffisantes ?

L’institution financière examinera ensuite les garanties qui peuvent avoir été ajoutées à votre dossier. Une banque sera très heureuse de vous aider en mettant une maison ou une entreprise sous hypothèque ou en payant une garantie. N’oubliez pas que le souci premier de la banque est de réduire son risque.

Cet élément peut faire la différence d’un dossier à l’autre. La banque sera plus à l’aise pour prêter à un emprunteur qui peut prouver qu’il pourra continuer à payer ses mensualités. La banque pourra récupérer son argent en cas de divorce ou de faillite, par exemple.

Est-ce que les informations fournies sont véridiques ?

Votre banquier vérifiera toutes les informations que vous lui fournissez, dans la limite de ses capacités, pour s’assurer que vous n’avez menti à personne.

Il est important de ne dissimuler aucune information qui pourrait être utile à votre banque. Il s’agit notamment de tous vos crédits en cours (sur un ou plusieurs comptes), de votre éventuelle situation de copropriétaire, et de votre futur PACS avec séparation/jonction de biens.

Avant d’accorder un crédit, un organisme de crédit doit vérifier plusieurs critères

Même si les conditions peuvent changer en fonction du type de crédit demandé, les vérifications sont généralement les mêmes dans toutes les banques.

Lire aussi :  Quelle est la liste de documents fournir pour un crédit immobilier ?

La banque vérifiera votre identité, votre lieu de résidence, vos revenus, vos avis d’imposition et les éventuels fichiers de la Banque de France pour déterminer votre éligibilité au crédit demandé.

Les revenus dont vous disposez

Vous voulez soumettre votre demande de prêt mais vous ne savez pas si vous devez divulguer vos antécédents financiers.

Selon le prêt que vous demandez, l’institution bancaire doit pouvoir vérifier que vous disposez d’un certain plafond de revenus. Par exemple, certains prêts ne peuvent être accordés qu’à des personnes ayant des revenus modérés.

Le taux d’endettement

L’institution financière doit également être en mesure d’évaluer les risques qu’elle prend en vous prêtant de l’argent. Si vous n’êtes pas certain d’avoir une chance d’obtenir un crédit, les mensualités ne doivent pas dépasser un tiers de vos revenus.

La situation professionnelle

Un organisme de crédit est-il autorisé à contacter l’employeur ? Oui.

Les organismes de crédit peuvent approcher votre patron ou votre banque à condition de respecter le secret professionnel. En cas de doute sur votre contrat, l’organisme peut demander à votre employeur si votre période d’essai est terminée. Les bulletins de salaire seront conservés par l’organisme de crédit.

La situation bancaire

Un organisme de prêt peut-il appeler ma banque ? Il est autorisé à demander vos derniers relevés de compte afin de les vérifier (surtout s’ils correspondent à vos relevés), mais il ne peut pas tout faire.

Après avoir examiné votre dossier à l’aide des éléments et des résultats du FICP, il faut savoir que l’organisme de crédit n’est pas en mesure d’aviser les banques ou d’appeler votre patron.

Les banques peuvent-elles communiquer entre elles pour le crédit ?

La loi Hamon était censée créer un système central qui permettrait aux banques de vérifier tous les crédits en cours. Cette mesure n’a jamais été mise en œuvre.

Une banque vous demandera vos relevés bancaires des trois derniers mois. Si vous n’êtes pas sûr, une copie de votre contrat de travail. Les banques ne sont pas en mesure de contacter chaque banque individuellement pour déterminer s’il y a plus d’un compte bancaire ou s’il y a d’autres crédits en cours.

Lire aussi :  Quel délai pour recevoir un virement au Crédit Agricole ?

Le dossier FICP

Si un dossier contient deux crédits mensuels impayés, une banque peut consulter le fichier FICP (interdiction bancaire) pour obtenir plus d’informations.

Comment la banque décide-t-elle d’accepter ou non un crédit ?

La banque doit approuver votre demande de prêt si vous pouvez rembourser le prêt. Il est dans l’intérêt de la banque de le faire. C’est votre banque, et non votre conseiller financier, qui peut prendre la décision (pour votre prêt immobilier).

Tous les crédits, quelle que soit leur importance, sont désormais traités par le siège social. Le siège social examine alors votre dossier. Les banques ne tiendront jamais compte de vos sentiments.

La domiciliation des revenus dans cette banque

Cette condition peut être cruciale pour la banque. Elle exigera que votre salaire soit versé sur un compte que vous avez ouvert chez elle. Pourquoi cette condition est-elle importante ? Pour pouvoir s’assurer que vos ressources sont toujours les mêmes que celles déclarées au moment du montage du dossier de crédit.

Les prélèvements automatiques doivent être clairement mentionnés s’ils sont une condition de l’offre de prêt de la banque. Vous êtes libre d’accepter ou de refuser une telle condition. Cela peut également être utilisé pour demander une contrepartie.

Vérification des faux documents

Les faux documents peuvent entraîner une peine de 3 ans de prison et une amende de 45 000 euros.

Les faux documents liés à l’administration publique (par exemple, un avis d’imposition) peuvent entraîner une peine de 5 ans et une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 EUR. Sachez également qu’une banque peut intenter une action en justice contre vous et demander des dommages et intérêts.

En conclusion

Vous pouvez maintenant décider si le crédit vous convient ou s’il est préférable pour votre situation financière d’attendre et de voir. Si vous n’étiez pas sûr des démarches effectuées dans une banque ou un organisme de crédit, vous pourrez désormais comprendre pourquoi certains éléments sont requis, même s’ils ne l’étaient pas pour une démarche antérieure.