You are currently viewing Définition et fonctionnement de la méthode Larcher en immobilier

Définition et fonctionnement de la méthode Larcher en immobilier

  • Post published:octobre 29, 2021
  • Post category:Acheter

De nos jours, l’immobilier se place comme l’un des secteurs d’investissement les plus rentables. Contrairement à certains domaines, il ne nécessite pas forcément de grandes études, des diplômes et beaucoup de compétences spécifiques. Cependant, pour bien y tirer des profits, vous pouvez demander l’aide d’un courtier en immobilier.

Aussi, il existe des méthodes pour estimer le rendement de vos propriétés afin de mieux les maîtriser. Parmi celles-ci, il faut citer la Larcher. Elle est assez pratique et peut s’avérer indispensable, surtout si vous êtes à vos débuts dans l’immobilier. Il est donc important de la comprendre et de savoir comment elle fonctionne. Voici pour vous, plus de détails à ce sujet !

Comprendre la méthode Larcher en immobilier

Pour commencer, notez que la méthode Larcher n’est pas une stratégie d’investissement.

En quoi consiste-t-elle ?

Elle permet de faire une estimation approximative du rendement d’un immeuble locatif. Elle se calcule grâce à la rentabilité brute du bien. Cette dernière est obtenue en divisant vos loyers sur 12 mois par le prix d’achat, le tout × 100.

Notez que la rentabilité brute ne prend pas en compte les obligations financières. Celles-ci peuvent varier en fonction du pays d’investissement. Il faut également compter les éventuelles réparations, les travaux de réaménagement et d’entretien, etc.

Le rendement de votre hypothèque sera le ratio entre le prix de location et les différentes dépenses sur une même période.

Comment applique-t-on la méthode Larcher ?

Pour mieux comprendre son fonctionnement, nous allons essayer une simulation de calculs. Supposons que le prix d’acquisition de la propriété est de 100 000 $ et que cette dernière est louée à 350 $ le mois. Sur 12 mois, on s’attend à 4200 $ de loyer versé.

Rentabilité brute = (4 200/100 000) × 100 = 4,2

Pour la rentabilité nette, la formule reste la même, mais sur une période de 9 mois. En effet, la méthode Larcher suppose que les dépenses et les taxes équivalent à 3 mois de loyer. On aura donc :

Rentabilité nette = (350 × 9 /100 000) × 100 = 3,15

Avec cette marge d’un trimestre, la méthode Larcher vous permet d’avoir une valeur plus ou moins exacte du rendement locatif. Ainsi, vous saurez comment et sur combien de temps rembourser votre prêt immobilier.

Pourquoi est-il préférable d’utiliser la méthode Larcher ?

Avant d’acheter une propriété, vous devez vous assurer de sa rentabilité sur le long terme. C’est surtout la raison pour laquelle certaines structures immobilières mettent à la disposition de leurs clients des simulateurs en ligne.

En calculant la rentabilité de votre investissement grâce à la méthode Larcher, vous laissez un pourcentage non négligeable de 25 % sur vos revenus annuels nets. Cette marge sert largement à couvrir même des dépenses imprévues. Vous serez donc épargné de toute surprise désagréable.

Aussi, les 75 % qui restent vous permettent de connaître votre capacité de remboursement et d’emprunt.

Par ailleurs, la méthode Larcher vous épargne des investissements locatifs pas rentables. En effet, si le résultat obtenu ne semble pas convaincant, vous pouvez abandonner ou revoir votre projet. Un bon ratio doit se situer entre 5 et 15 %. Au-delà de cet intervalle, votre investissement est risqué.

De quoi se méfier ?

Si votre capacité de remboursement est relativement faible, certaines banques peuvent ne pas vous accorder un prêt immobilier. Toutefois, il est possible de mettre une hypothèque ou vos épargnes comme garantie. Si le nantissement est intéressant, le crédit sera accordé.

L’inconvénient est qu’il se pourrait que votre bâtiment ne soit pas occupé sur tous les mois. On compte en moyenne 9 mois/12. Vous devez donc réduire légèrement vos marges si vous vous retrouvez dans une telle situation.

Vous pouvez également confier la gestion du bien à une agence immobilière. Celle-ci saura l’occuper le plus longtemps possible dans l’année.

Enfin, avant d’acheter un bien en immobilier locatif, assurez-vous de sa rentabilité. Grâce à la méthode Larcher, vous pourrez avoir des chiffres plus ou moins exacts de vos rendements nets. S’ils ne semblent pas avantageux, essayez de revoir votre projet. Cela vous évite les investissements pas vraiment rentables.