Défiscaliser avec les SCPI : comment faire ?

Défiscaliser avec les SCPI : comment faire ?

  • Post published:septembre 21, 2021
  • Post category:Acheter

Les personnes qui souhaitent investir leur argent dans des actifs ou des entreprises rentables en France sont confrontées au défi de trouver le meilleur type d’investissement qui leur fournira des rendements élevés sur leurs investissements, tout en minimisant simultanément leur obligation fiscale (si elles en ont une). C’est là qu’interviennent les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI).

L’un des facteurs les plus importants pour l‘investissement immobilier en France est que les investisseurs peuvent compenser leur obligation fiscale en déduisant certaines dépenses de leur revenu annuel. Cela signifie que si vous achetez des parts de SCPI et que vous réalisez une perte sur votre investissement, vous ne pouvez pas déduire cette perte de vos autres sources de revenus (comme les salaires, les pensions et les intérêts).

La fiscalité des parts de SCPI en France

L’impôt sur les plus-values est appliqué à l’augmentation de la valeur nette (la différence entre le prix d’achat et le prix de revente) des biens immobiliers. Le montant imposable est calculé sur la base de 50 % de la plus-value, sauf si elle est inférieure à 50 000 €. Dans ce cas, il s’agit d’exonération.

L’impôt sur les parts de SCPI n’est appliqué que lorsque le particulier décide de vendre son investissement. Par conséquent, si vous conservez votre investissement dans des SCPI pendant plus de 12 mois, il n’y aura pas d’impôt à payer sur les plus-values.

En revanche, l’impôt est appliqué lorsque vous percevez des revenus de vos investissements, que ce soit sous forme de revenus locatifs ou les dividendes. Lorsque vous gagnez de l’argent avec vos SCPI, on parle de ” taxe spéculative “, c’est-à-dire la plus-value sur un bien détenu depuis moins de 2 ans (c’est-à-dire les gains non considérés comme des plus-values). Ce taux d’imposition spéculatif s’élève à 19%, et ne s’applique qu’à 50% des revenus des parts de SCPI.

Scénario 1 : les parts de SCPI sont détenues pendant moins de 2 ans

Nous allons examiner deux; d’une part, les parts de SCPI sont détenues pendant moins de 2 ans avant d’être vendues.

Impôt sur les plus-values (50%) = 26 742,5 € x 50% = 13 371,2

Impôt sur la spéculation (19%) = 7 816,3 € x 19% = 1 528 €

Total des impôts à payer sur les bénéfices réalisés lors de la vente de SCPI = 15 189,5 €

Scénario 2 : les parts de SCPI sont détenues pendant plus de 12 mois avant d’être vendues

Le deuxième scénario est celui où les parts de SCPI ont été détenues pendant plus de 12 mois avant d’être vendues. Dans ce cas, il n’y aura pas d’impôt sur les plus-values à payer car la plus-value est considérée comme un revenu à long terme.

Vous trouverez de plus amples informations sur les parts de SCPI en France sur le site de votre administration fiscale française. Cliquez ici pour plus d’informations sur la façon dont vous pouvez réduire vos impôts en achetant des parts de SCPI.

Résumé : Si vous achetez des SCPI, conservez-les pendant au moins 12 mois pour éviter de payer l’impôt sur les plus-values. Vous êtes également exonéré de la taxe spéculative lorsque vous conservez votre investissement pendant plus de 12 mois. Avec les SCPI, vous ne devez pas payer d’impôt sur le revenu jusqu’à ce que vous décidiez de vendre votre investissement. Consultez ce lien pour savoir comment acheter un bien immobilier français par l’intermédiaire d’une SCPI ou d’une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI).

*Cet article ne constitue pas un conseil juridique professionnel.